Qui dit un petit moment à habiter à Tokyo, dit quelques visites dans la région du Kanto ! Même si l'on n'a pas pu visiter la préfecture de Chiba, il y a déjà de nombreux endroits variés sans trop avoir à faire trop de transports depuis la capitale. Bien que l'on ait aussi visité Karuizawa depuis Tokyo, cela fera partie d'un article regroupant les visites dans le Chūbu !

Pour chaque lieu est précisé sa position, une éventuelle vidéo de ma part, les photos que j'ai pu prendre là-bas, et si possible leur site web officiel. Il peut également y avoir une note de fin, dont la signification change selon l'émoji utilisé :

  • 📝 Notes générales
  • 🚄 Conseils sur l'accès ou les transports
  • 🏠 Impressions sur la qualité de vie
Carte originale : Pekachu, sous licence CC0

Yokohama

Préfecture de Kanagawa - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Yokohama

Yokohama est sûrement une destination indispensable, de par sa proximité avec Tokyo et l'originalité de ses quartiers. Yokohama se rejoint d'autant plus très facilement depuis un train ou un métro.

Pour commencer votre visite, vous pouvez par exemple vous rendre à la station Minatomirai desservant le quartier d'affaires et de divertissement Minato Mirai 21, et qui vous fera sortir directement dans la Landmark Tower. En empruntant l'ascenseur allant jusqu'à 45km/h (c'était le plus rapide du monde à l'époque de l'inauguration de la tour), vous aurez alors accès à une superbe vue sur la baie de Tokyo, et il s'y trouve également de quoi grignoter ou acheter des souvenirs.

Après avoir déjeuné dans un des nombreux restaurants proposés dans les premiers étages de la tour, nous nous dirigeons à pied vers le célèbre entrepôt en briques rouges, dont l'intérieur consiste en une collection de petites boutiques (parfois de produits artisanaux) et restaurants. En continuant de marcher vers l'Est, vous arriverez au Parc Yamashita, dont les jardins de rose peuvent mériter la visite. C'est non loin de là que se trouve la toute dernière statue Gundam, au Gundam Factory, qui sera pour la première fois en taille réelle et avec la possibilité de se mouvoir.

Une fois montés tout au bout du parc Yamashita, nous passons devant le musée des poupées avant d'emprunter le... pont de la France ! Il permet d'arriver à l'entrée de notre prochain objectif, le parc Minato no Mieru Oka, qui nous accueille avec un bout de la structure des anciennes Halles de Paris qui avait été achetée par la ville lors de sa démolition. C'est alors que l'on découvre qu'il se situe, dans le parc, les restes de l'ancien consulat de France qui fût construit en 1894. Enfin, nous arrivons enfin à l'observatoire du parc après encore un peu de marche, un endroit apparu dans quelques animes d'ailleurs.

La nuit étant tombée, c'est le bon moment de redescendre vers le quartier chinois qui fait la renommée de la ville. L'occasion d'en admirer les nombreuses décorations, les lumières, la beauté du temple Masobyo, et pourquoi pas de manger dans les nombreux restaurants ou stands de bubble tea qui s'y trouvent !

🏠 Tout d'une grande ville (et pour cause, c'est la seconde du pays en terme de population), Yokohama semble un bon moyen de "vivre à Tokyo" sans être dans la ville en elle-même, et sans non plus en être trop loin (par rapport à Chiba peut-être). Ses quartiers aux apparences et à l'offre différentes semblent satisfaisants pour avoir un quotidien plus que diversifié.

Nikko

Préfecture de Tochigi - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Nikko

Quelle belle visite qu'était celle à Nikko ! Ville encerclée par les montagnes, elle ne peut que vous offrir un splendide paysage. Nous avions pris une nuit dans un hôtel près de la gare Tobu-Nikko, et je pense que vous pouvez facilement y passer jusqu'à 3 ou 4 jours si l'envie vous prends d'aller explorer un peu plus loin les alentours de la ville.

Une fois nos bagages déposés et le check-in effectué, nous remontons la grande avenue Nikko-kaido - sûrement empruntée par tous les touristes, vu le nombre de commerces et restaurants présents - pour arriver au pont de Nikko qui est un très bon spot à photos. Au sein du parc national se trouve le sanctuaire Toshogu, composé de nombreux édifices aussi beaux les uns que les autres, et où il se trouve le tombeau du chef militaire Tokugawa Ieyasu que vous pourrez admirer (attention, son horaire de fermeture est plus tôt que le reste). L'entrée payante au sanctuaire se fait au niveau de l'Omotemon.

Pour notre seconde journée, nous nous orientons en direction du lac Chuzenji, en faisant d'abord un arrêt à l'observatoire du téléphérique Akechidaira. Attention car cet endroit n'a l'air accessible en bus que dans le sens Nikko > Lac Chuzenji, et non l'inverse ! Une fois le téléphérique monté, vous voilà avec une superbe vue sur les environs, notamment le lac mais aussi les chutes de Kegon. L'occasion de respirer de l'air frais pendant un petit moment (et de prendre de magnifiques photos bien sûr).

C'est vers ces chutes nous nous dirigeons justement en empruntant à nouveau le bus. Une fois déposés devant le lac, et après avoir longé une rue commerçante, vous arriverez à un endroit composé de boutiques de souvenirs et de plusieurs points d'observation des chutes. Bien que vous ne soyez pas si près des chutes, il y a quand même une légère bruine qui vient jusqu'à vous ! (et qui peut salir l'objectif de votre appareil photo)

N'hésitez pas bien sûr à aller admirer le lac Chuzenji depuis le petit parc situé non-loin des arrêts de bus. Vu la durée de trajet en train, faites attention à pouvoir rentrer confortablement en bus jusqu'au centre-ville, et réservez un billet en avance aux automates de la gare car les trains sont très rapidement complets. Les boutiques et restaurants aux alentours vous permettront de l'attendre tranquillement sans vous ennuyer !

🚄  Bien que la ville soit accessible par une ligne JR, les trains Tobu au départ d'Asakusa ont l'air bien plus fréquents, n'hésitez donc pas à préférer cette solution si vous n'avez pas de JR Pass. Aussi, je vous recommande fortement d'emprunter le récent train Limited Express "Revaty" qui propose un confort extraordinaire. Attention toujours aux horaires (et aux durées) des bus reliant les points touristiques pour éviter toute déconvenue.

Chichibu

Préfecture de Saitama - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Chichibu

Chichibu s'étendant sur un territoire assez large, il semble difficile de tout voir en une seule journée, mais nous avions fait au mieux. La meilleure stratégie dans ce cas est d'aller d'abord aux endroits les plus éloignés, avant de terminer la journée près de la gare par laquelle nous rentrerons à Tokyo. Si vous avez la possibilité d'y aller entre fin avril et début mai, une visite au parc Hitsujiyama s'imposera pour aller admirer les parterres roses de phlox mousse en fleurs.

Une fois arrivés au centre-ville de Chichibu, l'on y emprunte les trains de la petite compagnie privée Chichibu Railway (pensez à acheter un ticket car pas d'usage des carte IC !) pour aller jusqu'à la gare Nagatoro. Il vous suffira de 15 minutes à pied pour ensuite rejoindre l'entrée du téléphérique, mais attention, ça monte !

C'est sur le mont Hodo que le téléphérique vous emmènera, où il s'y trouve de nombreux espaces naturels et même un zoo. Un plan vous indiquera les différents chemins et points d'intérêt, comme par exemple le point culminant à 497,1 mètres où se regroupe la plupart des visiteurs pour y contempler la vue des alentours. Sans consister en une grosse randonnée, il y a je pense de quoi passer un bon moment à arpenter tous les chemins.

Une fois revenu à la gare Seibu-Chichibu, je vous conseille si vous en avez le temps de remonter la "rue Banba" jusqu'au sanctuaire Chichibu-jinja. Pressés par le temps, nous n'avions pu faire qu'un petit tour au Bokusui no taki, un tout petit jardin public avec un filet d''eau jaillissant de rochers pour former une petite cascade. Que ce soit pour déjeuner dans son food court, faire du shopping de souvenirs, ou même prendre un bain dans un onsen, la gare Seibu-Chichibu saura d'ailleurs combler tous vos désirs avant de devoir revenir sur Tokyo.

De toutes les publicités touristiques réalisées par la compagnie ferroviaire Seibu qui dessert la ville, celle-ci reste sûrement la plus sympathique car elle consiste en un anime de 25 minutes qui vous transportera dans de nombreux lieux notables de la ville.

🚄  Bien desservi par les Limited Express de la compagnie Seibu au départ d'Ikebukuro, je me dois de vous recommander d'emprunter spécifiquement le tout dernier modèle de train "Laview". Son allure originale et son confort intérieur feront de votre voyage une merveilleuse traversée des paysages qui se trouvent le long du chemin.

Tama New Town

Préfecture de Saitama - 📍 Position - 📷 Photos
Tama New Town

Pensée à l'origine comme une "ville nouvelle" destinée à héberger le surplus d'habitants de Tokyo, en promettant un cadre de vie agréable avec des maisons abordables, Tama New Town est donc une ville de banlieue qui peut cependant représenter une balade loin du tumulte de la capitale. Malgré une migration continue de ses habitants à Tokyo désormais, la ville reste connue grâce entre autres au parc à thème Sanrio Puroland dédiés à tous les personnages Sanrio (dont Hello Kitty).

A peine sorti de la gare, qui combine une station Keio et une station Odakyu, vous arriverez sur l'avenue Parthenon qui relie tous les commerces alentours, et qui mène jusqu'au parc central de Tama en continuant droit devant vous. Derrière ce parc, vous serez alors au milieu des quartiers résidentiels, parmi lesquels se trouvent de grands espaces de verdure coincés entre les maisons. Si vous voulez avoir une belle vue des horizons, je vous conseille le petit Tsurumaki 2nd Park, ou bien le parc Tsurumaki-Higashi tel que conseillé dans cet épisode de "toco toco".

Si vous voulez faire de bonnes affaires ou manger avant de repartir, n'hésitez pas à jeter un coup d'œil aux quelques centres commerciaux et commerces extérieurs accessibles depuis l'avenue Parthenon. Certains sont dans des bâtiments colorés et aux formes originales, qui rappellent je trouve un peu Disney Village.


Chiba

Préfecture de Chiba - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Chiba

Capitale de la préfecture du même nom, Chiba est sûrement connue pour avoir à quelques stations de son centre-ville le quartier Makuhari, composé de nombreux gros commerces (dont un Décathlon depuis 2020 !) et du centre de conventions Makurari Messe qui héberge par exemple le Tokyo Game Show ou le Summer Sonic Festival. Mais au-delà de ça, cela reste une très grande ville en périphérie "mais pas trop loin" de Tokyo, doté du monorail suspendu le plus long du monde, avec un bon nombre d'espaces verts dont certains bordent la baie de Tokyo.

Pas énormément à vous raconter cependant pour notre courte visite de la ville, si ce n'est l'agréable (et gratuit !) Château de Chiba dont l'intérieur a été transformé en musée vraiment très intéressant. Bien sûr, comme souvent, le dernier étage offre une vue panoramique (malgré de grands grillages rendant compliqué de faire des photos). Depuis la gare JR Chiba, il est accessible en autant de temps à pieds qu'en monorail ou train, donc vous pouvez toujours économiser ici un trajet en transports.

Une fois la visite terminée, nous nous sommes déplacés en direction de la Chiba Port Tower située au sein d'un grand parc en bordure de mer afin d'y monter en haut, mais c'était sans compter les horaires "nouvel an" où tout ferme plus tôt que d'habitude (déjà que ça ne ferme jamais bien tard), et nous sommes arrivés de mémoire 10 minutes à peine après la fermeture. Bien sûr, l'info n'était disponible que sur leur site officiel en japonais, mais bon, on s'y fait à force !

🚄  Le plus rapide pour atteindre la ville devrait être d'emprunter la ligne JR Sobu, de préférence en service Rapid, surtout si vous êtes déjà situé dans le côté Est de Tokyo.

Narita

Préfecture de Chiba - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Narita

Quelle très belle surprise a été Narita pour ma part ! Surtout connue pour héberger un des deux aéroports desservant Tokyo, la ville en elle-même est aussi synonyme de lieux chargés d'histoire avec notamment le temple Narita-san.

À partir de la station JR ou Keisei, selon ce qui sera le plus pratique pour vous (n'oubliez pas de descendre avant les gares desservant l'aéroport !), il vous suffit d'emprunter la longue rue Omotesando dont l'entrée est largement reconnaissable, et qui consiste en une typique rue commerçante bordée de commerces de souvenirs, d'objets artisanaux, et avec de la chance des stands événementiels de restauration ou de divertissements en plein air. On se sent vraiment comme dans une rue traditionnelle du style de Kyoto, mais bien plus proche de la capitale pour le coup ! On sent aussi que l'office de tourisme local espère attirer les visiteurs passant par l'aéroport, avec leur mascotte officielle en forme d'anguille-avion (oui).

Une fois passé la porte principale du Narita-san, et en montant quelques escaliers, vous arriverez face au bâtiment principal qui en impose de par sa taille ! Il y a de nombreuses bâtisses et pagodes à proximité qui valent de coup de s'y approcher pour admirer leur conception et leurs couleurs. Du côté Est se trouve l'entée menant au parc Narita-san, jonché de nombreux chemins à travers la nature, et je vous conseille d'en faire le tour en passant d'abord par le côté le plus au sud, avant de remonter vers le nord en passant devant le Musée de la calligraphie, pour enfin arriver devant la splendide Grande Pagode de la Paix. D'ici, vous pourrez ensuite retourner en direction du bâtiment principal du temple Narita-san, et profiter des très nombreux petits stands d'objets et nourriture en tout genre.

En somme, une journée et une balade très agréable, et j'espère vraiment que cette destination qui pourrait pourtant paraître évidente soit plus connue à l'avenir ! Nous avons eu la chance d'y aller pendant la période du nouvel an, synonyme de rues peuplées et vivantes agrémentée de nombreux stands événementiels. Heureusement, il n'y avait pas trop de visiteurs au point d'en être gênant pour autant !


Mont Takao

Préfecture de Tokyo - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web KEIO
Mont Takao

Destination de randonnée très populaire car peu éloignée de Tokyo, le mont Takao vous récompensera d'une vue sur le Mont Fuji après avoir arpenté l'un de ses nombreux chemins de randonnée.

Dès la sortie de la gare Keio, où la compagnie ferroviaire y a carrément construit un complexe de sources chaudes, vous aurez non-loin de là une petite rue jonchée de restaurants traditionnels, proposant généralement des nouilles soba car c'est la spécialité du coin. Si vous voulez un peu plus de diversité gustative, je vous recommande le très chaleureux Cafe Mariposa aux recettes de pizza et pâtes originales.

Pour arpenter la montagne, si vous n'êtes pas d'aventure à y passer trop de temps non plus, n'hésitez pas à utiliser au choix le téléphérique ou le télésiège pour arriver déjà à une bonne hauteur, tout en vous laissant ensuite la possibilité d'emprunter différents sentiers pour continuer à grimper. L'endroit où vous déposera le téléphérique consiste déjà en un point d'observation des alentours avec également quelques restaurants. On dirait même qu'il y a un bar à bière avec barbecue en plein air, qui doit plutôt être actif en été...

Un des principaux objectifs à atteindre lorsque l'on parcours le mont Takao est le temple Yakuou-in. Vu qu'il ne représente pas un gros détour, autant aller le visiter ! En continuant le chemin après l'avoir traversé, vous finirez par arriver à un superbe point de vue, entouré du Takao Visitor Center et de quelques distributeurs de boissons, une chose bien agréable pour se récompenser d'une bonne marche. C'est ici que vous aurez une belle vue sur le mont Fuji, si le temps est assez clément, et sur les environs.


Tsukuba

Préfecture d'Ibaraki - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Tsukuba Space Center

S'il y a un domaine scientifique qui m'a toujours fasciné, c'est bien l'exploration spatiale, avec toute l'innovation et la coopération internationale que cela peut représenter. Autant vous dire que, si j'avais l'opportunité de visiter facilement un centre spatial, je n'allais pas la rater !

Tsukuba est une grande ville synonyme de recherches scientifiques, en partie spatiales avec la présence du Tsukuba Space Center de la JAXA, l'agence spatiale publique du Japon. Ceux qui auront vu l'excellent anime "Space Brothers" verront très bien de quel endroit il s'agit.

Le moyen le plus simple d'accéder à la ville est bien sûr d'emprunter le train Tsukuba Express, créé spécifiquement pour relier rapidement la ville à Tokyo grâce à un terminus situé à Akihabara. Dès l'arrivée au termius à Tsukuba, il n'est pas compliqué de trouver la gare routière avec le bon bus menant jusqu'au centre spatial.

Vu que ce centre reste un quartier général pour la JAXA, vous n'avez pas le droit d'aller partout non plus ! Cependant, dès l'entrée sur le site, tout le côté gauche est en entrée libre et gratuite : d'abord le Space Dome qui consiste en une exposition de nombreux matériels spatial, de maquettes, d'explications historiques (en anglais !) sur l'histoire de la JAXA, et même une reproduction à l'identique du module KIBO rattaché à l'ISS que vous pouvez visiter. Après ça, vous avez à côté le Planet Cube qui fait office de boutique de souvenirs avec souvent une petite exposition temporaire, puis le "PR / Information Building" où se déroulent des conférences pour le public et les visites groupées, mais rien ne vous empêche d'y faire un tour pour grignoter un peu ou utiliser les WC. Et ne manquez pas bien sûr le véritable lanceur H-II d'une longueur de 50 mètres qui est allongé non loin de là !

En dehors du centre spatial, vous pourriez aussi visiter le parc Chuo avec à côté son musée scientifique Tsukuba EXPO Center, tout cela en étant proche de la station de train qui vous ramènera sur Tokyo.


Enoshima & Kamakura

Préfecture de Kanagawa - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Enoshima - 🔗 Kamakura
Enoshima

Très certainement là aussi une destination prisée des habitants de Tokyo et de ses alentours, les villes Enoshima et Kamakura se visitent très facilement ensemble (et une seule journée si nécessaire) de par leur proximité immédiate et de par leur desserte ferroviaire pratique depuis Tokyo. En bord de mer, vous pourrez profiter de leurs plages animées l'été, mais aussi visiter toute l'année la presqu'île d'Enoshima ainsi que Kamakura où siège un grand Bouddha de bronze.

Si vous comptez visiter les deux endroits à la suite, comme l'on a pu le faire, je ne pense pas qu'il n'y ait d'ordre spécifique à respecter. Dans les deux cas, faites attention à l'horaire de fermeture du dernier endroit que vous irez visiter ! Dans notre cas, nous sommes arrivés à Katase-Enoshima en empruntant la ligne Odakyu depuis Shinjuku. De cette gare, il ne vous faudra qu'une dizaine de minutes à pieds pour rejoindre la presqu'île d'Enoshima.

Accueillis par une petite rue commerçante, vous verrez à son extrémité une suite d'escaliers qui mènent au sanctuaire Enoshima-jinja, composé de petites bâtisses le long du chemin. En continuant à grimper (rien de bien difficile cependant), vous arriverez alors à l'entrée du jardin botanique Samuel Cocking dans lequel se trouve la tour d'observation Sky Candle (le billet d'entrée vaut donc pour les deux). Il faut avouer que la vue d'en haut était plutôt sympathique !

Après avoir visité Enoshima, vous pouvez toujours profiter des nombreux commerces sur la terre ferme, par exemple dans la rue en direction de la station Enoshima où nous avions emprunté le tram en direction du prochain arrêt : Hase. D'ailleurs, je vous recommande chaudement d'emprunter ce tram pittoresque, dont une bonne partie du trajet se fait très proche de la mer, offrant donc une magnifique vue !

C'est donc depuis cette station que vous pourrez atteindre, après encore une dizaine de minutes de marche, le célèbre Bouddha de bronze de Kamakura, au sein du temple Kōtoku-in. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous pouvez visiter l'intérieur de cette gigantesque statue ! On y devine alors comment elle a été construite, et on constate également les réparations au fil du temps.

Après ce passage obligé, retour à la station de tram en direction de son terminus, la gare Kamakura. De la gare, on ira alors jusqu'au gigantesque sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū. Son bâtiment principal étant situé sur une colline en hauteur, regardez derrière vous une fois monté en haut des escaliers : vous constaterez alors que le chemin du sanctuaire et la grande avenue située devant lui est en ligne droite quasi parfaite jusqu'à la mer. De quoi faire de belles photos et admirer le coucher de soleil. Pour rentrer sur Tokyo, rien de plus simple que d'emprunter un train classique JR en direction de Shinjuku, et qui s'arrêtera sur les arrêts de la ligne Yamanote à partir d'Ōsaki.