Début d'un itinéraire de 23 jours réalisé entre notre moment de vie à Fukuoka et notre emménagement à Tokyo, voici le récit de l'exploration d'une bonne partie de la région de Chūgoku (côté San'in), avant de passer brièvement par Okayama et Kurashiki.

Pour chaque lieu est précisé sa position, une éventuelle vidéo de ma part, les photos que j'ai pu prendre là-bas, et si possible leur site web officiel. Il peut également y avoir une note de fin, dont la signification change selon l'émoji utilisé :

  • 📝 Notes générales
  • 🚄 Conseils sur l'accès ou les transports
  • 🏠 Impressions sur la qualité de vie
Carte originale : Marc Heiden, sous licence CC BY-SA 4.0

Hamada

Préfecture de Shimane (San'in) -📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Hamada

Après un long voyage en train au départ de Fukuoka (Shinkansen puis Limited Express "Super Oki"), nous voilà à Hamada. Avec un hôtel situé à proximité des ruines du château d'Hamada, nous en profitons pour y aller peu après s'être installés. Une fois les quelques escaliers d'origine grimpés, nous voilà suffisamment en hauteur pour avoir une magnifique vue sur la mer ainsi que sur la ville. Du château, il n'en reste effectivement que des murs de fortification et quelques pierres ici et là, mais cela reste un bon point de vue.

Hamada

Le lendemain, direction le nord de la ville pour ce qui est sûrement son endroit le plus touristique. Une fois descendus du bus, la marche vers notre destination nous fait passer devant la plage Kokufu, avant d'arriver devant l'entrée menant à la fameuse plage Iwami Tatamigaura : un petit tunnel ! Après y avoir marché un peu, on se retrouve dans une petite grotte où se trouve un petit autel, et où l'on peut voir (et entendre) les vagues de la mer se jeter sur les rocher. Un second tunnel mène enfin sur la plage, dont la particularité est d'être composée de strates géologiques et de rochers plats.

Vu que la plage est au pied d'une falaise, il vous faudra soit repartir par l'entrée (les tunnels), soit tenter de revenir sur la terre ferme à l'extrémité nord de la plage via un tumultueux chemin étroit de rochers sur lesquels s'abattent régulièrement des vagues. Dit comme ça, ça semble un peu dangereux, et il faut avouer que nous n'étions pas extrêmement serein (mais on aura quand même réussi).

Hamada

Après un bon moment à marcher sur les routes peu fréquentées qui scillonent la nature, nous arrivons au Iwami Seaside Park, un grand parc naturel proposant une plage, des sports aquatiques, des terrains de camping, des courts de tennis... Une fois le coucher de soleil contemplé, il est temps de prendre un bus pour retourner au centre-ville, avant qu'ils ne deviennent trop rares.

📝 Chose que l'on prendra l'habitude de remarquer dans des petites villes comme celle-ci, le nombre de restaurants peut être assez limité, et il arrive souvent qu'ils ferment très tôt (parfois même vers 20h). Les rares centres commerciaux proposant de la restauration ne fermeront pas bien tard eux aussi. On peut aussi tomber sur des jours de fermeture complètement aléatoires, des informations erronées sur Google Maps, et des menus uniquement en japonais intraduisibles car écrits à la main - mais bon, ça fait partie de l'aventure ! Par contre, il y aura toujours des bars et des snacks (au sens "bar" du terme) qui resteront ouverts jusqu'à très tard, même dans le plus petit des villages.

Matsue & Izumo-Taisha

Préfecture de Shimane (San'in) -📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Matsue

Prochain arrêt de notre périple : Matsue, chef-lieu de la préfecture de Shimane et située à l'extrémité du grand lac Shinji, sur lequel se déroule chaque jour un splendide coucher de soleil qui fait la renommée de la ville.

Pour la première journée, une visite au Château de Matsue s'impose. A peine rentrés dans ses jardins, on remarque facilement la maison Kounkaku au style occidental, et dont la visite est gratuite. Le château fait partie des rares du pays à n'avoir jamais été détruit, et vous pourrez donc admirer son intérieur d'époque tout de bois, en parcourant ses étages à travers d'étroits escaliers. Bien sûr, quelques reliques y sont exposées pour faire office de musée, et le dernier étage offre une belle vue panoramique sur la ville. Situé aux abords du château, Bukeyashiki est une ancienne résidence de samurai qui se visite rapidement en échange d'un petit prix.

Izumo Taisha

Pour la deuxième journée à Matsue, il nous faudra prendre le train de la compagnie locale Ichibata pour aller à la ville d'Izumo. Il s'y trouve le sanctuaire Izumo-Taisha, l'un des plus importants du pays, sûrement à cause de la hauteur exceptionnelle de son bâtiment principal (24 mètres !). Une fois sortis de la gare Izumotaisha-Mae, vous aurez à remonter une grande rue commerçante bordée de boutiques et restaurants qui avaient l'air tous aussi bons les uns que les autres. On y croisera d'ailleurs une équipe de télévision dont la présentatrice s'occupait de tester chacun des petits snacks...

Une fois passé le grand torii de pierre qui marque l'entrée des lieux, vous aurez alors à continuer de marcher sur le long chemin qui traverse un grand parc : profitez-en pour en explorer les recoins. Faites ensuite le tour du bâtiment principal en passant au milieu de la forêt qui s'y trouve derrière.

Autre petit spot touristique trouvable en allant vers l'ouest, Bentenjima est un étrange grand rocher situé au beau milieu de la mer, devant la plage Inasa, sur lequel se trouve un sanctuaire.

Matsue

Chose impérative lorsque l'on passe par Matsue, c'est bien sûr d'aller admirer le coucher de soleil sur le lac Shinji. Pour l'admirer au mieux, on peut aller au "sunset spot" non loin du musée d'art de Shimane, pour s'assoir face au lac et admirer le soleil descendre petit à petit à l'horizon, en voyant le ciel devenu déjà sombre derrière soi. Vous ne serez sûrement pas les seuls à profiter de la vue, et il faut avouer que c'est vraiment beau.

Le quartier Shinjiko Onsen, non loin du centre-ville et faisant office de terminus pour la ligne de train menant à Izumo, regroupe un grand nombre de ryokan et d'hôtels proposant des sources chaudes. A mon grand désespoir cependant, la plupart de ces établissements n'acceptent pas de visiteurs extérieurs, ou alors avec des restrictions ahurissantes : devoir y aller seulement en journée, ou bien arriver avant la fermeture de la réception vers 21h. Bref, j'y ai passé une soirée à essayer d'y trouver une source accessible aux visiteurs, sans succès. Au moins, j'aurai pu voir la belle vue nocturne offerte par la ville et son lac, mais ce n'est pas terrible pour un quartier se vantant de ses sources chaudes.

🏠 Il faut avouer que Matsue fait partie de ces villes moyennes qui ont, je trouve, un très bon équilibre pour y vivre tranquillement. Son centre-ville offre largement de quoi passer le temps et s'amuser, de nombreuses grandes franchises y sont présentes, et tous les parcs naturels (ainsi que le lac) apportent une bonne quantité de nature.

Hokuei

Préfecture de Tottori (San'in) -📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Hokuei

Le village de Hokuei est très célèbre pour être la ville natale du mangaka Gōshō Aoyama, à l'origine entre autres de la série Détective Conan. Célèbre au point même que sa gare principale, Yura, ait été officieusement renommée "Conan Station" et bénéficie d'une décoration complète aux couleurs du manga !

Dès la sortie de la gare, vous êtes accueilli assez logiquement par une statue colorée de Conan Edogawa. En remontant la rue face à vous, vous trouverez sur le trottoir de nombreuses statues de bronze des personnages de la série, ainsi que des couvertures du manga "imprimées" sur des plaques de marbre.

Hokuei

Après être passés sur le "Great Conan Bridge", vous arriverez au récent quartier Conan Beika Shopping Street qui est composé de quelques bâtiments :  le Café Poirot, une boulangerie, une boutique officielle, et un marchand de glaces. L'occasion d'avoir des plats et boissons qui peuvent rappeler la série de par leur forme, et qui ne sont pas mauvais pour autant !

Hokuei

En continuant de remonter vers le nord, et en croisant encore quelques statues de bronze ou plaques de marbre le long du chemin, vous finirez par arriver au musée Gosho Aoyama Manga Factory. En plus de faire une rétrospective sur la vie du mangaka, de son enfance à la publication de Yaiba puis de Détective Conan, il propose de (re)découvrir la série à travers de nombreuses expositions : une explication scientifique d'astuces utilisées par des coupables dans le manga, un aperçu des nombreux goodies sortis au fil du temps, un mur avec tous les posters des films, des quiz et mini-jeux interactifs... En somme, un endroit parfait pour les fans de la licence. Ne manquez pas le purikura dans la boutique officielle qui vous permettra de prendre des photos sur fond vert avec des personnages du manga !


Misasa Onsen

Préfecture de Tottori (San'in) - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Misasa

Village niché entre les montagnes et célèbre pour ses sources chaudes enrichies naturellement au Radium, Misasa Onsen offre à mon avis une véritable expérience traditionnelle et reposante. Lors de notre arrivée à notre ryokan pour une nuit, on nous fait s'assoir dans le lounge pour la procédure d'enregistrement, et l'on nous offre un thé matcha et un petit biscuit - sacré accueil !

Une fois installés, direction le cœur du village pour en faire une petite visite. On rencontre rapidement de nombreuses boutiques d'art et d'artisanat, ainsi que des bains de pieds extérieurs comme le Yakushi no Yu. On y croise aussi une grande devanture nationaliste faisant l'apologie de l'armée d'auto-défense japonaise, une chose pas franchement accueillante en plein lieu touristique, mais bon. Près de la rivière se trouve également un petit bain mixte en extérieur appelé le Kawaraburo et qui est entièrement gratuit.

Vient ensuite le temps de trouver où manger. Malgré la carte offerte par le ryokan, la plupart des restaurants sont déjà fermés, soit parce qu'il est tard, soit pour une raison au hasard écrite sur un papier accroché à leur devanture... Ah, la campagne japonaise !

Nous trouvons au final un tout petit izakaya tenu par une mamie bien sympathique, où il ne s'y trouvait qu'un autre client, ce qui mènera forcément à une conversation tous ensemble à tenir (tant bien que mal) tout en japonais. C'est en disant notre origine que nous apprenons que la ville est jumelée avec Lamalou-les-Bains, aussi renommée pour ses nombreuses sources, et que le Radium qui fait la popularité de Misasa ayant été découvert par Marie Curie, le village a érigé une statue de bronze à son effigie et lui consacre même un festival chaque année.

🚄 Depuis la gare de Kurayoshi, le bus menant à Misasa est très bien indiqué et il n'est pas très long. N'hésitez donc surtout pas à vous arrêter ici si c'est sur votre chemin !  

Tottori

Préfecture de Tottori (San'in) - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Tottori

Après une reposante nuit passée à Misasa, nous voilà arrivés à Tottori pour quelques jours, avec un hôtel situé juste à côté de la gare. Mais notre séjour n'allait pas être de tout repos : le typhon Hagibis, qui viendra lourdement frapper Tokyo et ses alentours, approchait déjà. Pour bien profiter de cette journée où le temps était encore clément, autant faire tout de suite la première attraction du coin : les dunes de sable de Tottori. Avant d'y entrer, le bus vous déposera proche du Musée du sable et de l'observatoire, mais le temps nous étant compté, nous nous sommes dirigés directement vers le Sakyu Kaikan pour y manger, où s'y trouvait un restaurant de nombreux stands de souvenirs et de nourriture locale.

Lorsqu'il y a peu de vent, vous pouvez faire une promenade à dos de chameau, et le cas échéant vous ne pourrez que faire une photo un fois monté dessus (moyennant quelques sous bien sûr). Il faut avouer que l'endroit est assez impressionnant à voir, on se croirait vraiment au beau milieu d'un désert, la température en moins ! On constate qu'il n'est pas si simple de grimer sur la dune puis d'y descendre, et l'on arrive ensuite face à la mer.

Tottori

Une fois de retour en centre-ville, direction les ruines du Château de Tottori. A l'entrée du lieu se trouve le musée préfectoral de Tottori au style brutaliste, et la maison Jinpūkaku au style occidental. Vu que le chemin vous fait monter de nombreux escaliers, vous finirez par être déjà bien surélevés par rapport à la ville.

Ayant découvert un chemin qui avait l'air de monter très haut, et avec un panneau à son entrée disant de faire attention aux ours, nous avions bien évidemment décidé de l'emprunter. Après une bonne vingtaine de minutes à parcourir un chemin franchement pas commode qui consistait en de petits rochers bruts placés les uns derrière les autres, avec souvent un grand vide prêt à nous accueillir au moindre trépas, nous voilà au sommet de la montagne. Il s'y trouve également quelques ruines de ce qu'il s'y trouvait à l'époque, et il offre en récompense un magnifique panorama des environs.

📝 Pour l'anecdote, l'aéroport de Tottori s'appelle officieusement le "Tottori Sand Dunes Conan Airport" : on y trouve donc à l'intérieur plein de statues et décorations de Détective Conan.

Kurashiki

Préfecture d'Okayama (San'yo) - 📍 Position - 📷 Photos - 🔗 Site web
Kurashiki

Avant d'aller à Shikoku, le trajet en train étant déjà bien long depuis Tottori, c'est à Okayama que nous avons décidés de s'arrêter pour une nuit. Mais quitte à n'avoir qu'une journée pour en profiter, c'est Kurashiki que nous avons choisi d'aller visiter !

L'intérêt de la ville réside entre autres dans son quartier historique de Bikan, traversé par un petit canal sur lequel se fait des balades en barque. En son sein se trouve les habituelles nombreuses boutiques d'artisanat et restaurants, snacks à emporter, mais il y a aussi beaucoup de lieux à visiter : le musée d'art Ohara, le jardin Shinkei-en dont l'entrée est gratuite, le musée archéologique...

Kurashiki

Vous tomberez sûrement devant l'entrée du Ivy Square, un ancien entrepôt transformé depuis en hôtel luxueux avec un espace d'exposition et des restaurants, et qui a pour particularité d'avoir ses bâtiments en grande partie recouverts de lierre.

Une fois rentrés à Okyama, c'est au Aeon Mall que vous avons été jouer un peu à la salle d'arcade SEGA avant de dîner au sein de son gigantesque food court. Il est ensuite temps de se reposer avant d'entamer le lendemain la suite de l'itinéraire, qui consistera en une visite des 4 "capitales" de Shikoku !