Grâce à mon article précédent, vous devriez avoir une compréhension générale du système de transport tout en sachant monter à bord sans se tromper. Venons-en enfin à un sujet tout aussi varié, complexe, et qui n'est souvent expliqué que de façon bien trop superficielle : la billetterie.

Voici d'abord les deux systèmes de tarification qui sont utilisés par les transports :

  • Tarification à la distance : système le plus utilisé, il est composé d'un prix minimum représentant l'accès au réseau de transport, puis d'un prix calculé selon la distance kilométrique entre le début et la fin du trajet.
  • Tarification plate (flat fare) : système assez fréquent à bord des bus et des trams, il fait payer un tarif unique qu'importe la distance effectuée sur un trajet.

Au-delà de ça, s'ajoute bien sûr des tarifications spéciales : promotions saisonnières ou spécifiques à certaines lignes, prix promotionnels réservés aux touristes, réductions accordées lors d'une réservation en ligne et en avance, abonnements... Nous y reviendrons plus tard.

Bien sûr, chaque compagnie opère des tarifs différents. Un trajet d'une station sur une ligne JR East vous coûtera au minimum 140¥, chez Tokyo Metro ce sera 170¥, et 180¥ avec Osaka Metro.

Avant de voir les possibilités d'achat de ticket à bord, qui sont très variés selon le transport utilisé, passons en revue tous les autres moyens de paiement "à l'avance".


💳 Les cartes IC

Verso d'une carte PASMO

Chose dont vous avez forcément entendu parler, mais qui n'est pourtant pas un usage systématique à travers tout le pays, ce qu'on appelle une "carte de transport IC" est avant tout un porte-monnaie électronique sans-contact. C'est à dire que la carte se recharge en argent liquide, et que le coût de chaque trajet effectué en utilisant la carte y sera automatiquement prélevé.

L'intérêt d'une carte IC est double : non seulement vous n'aurez plus besoin d'acheter un ticket à chaque trajet du quotidien (en excluant les trains à réservation ou à surcharge tarifaire), mais vous pourrez également payer sans contact dans de nombreux endroits : restaurants, commerces, konbini, et parfois même distributeurs de boissons ou coin lockers. En dehors des espèces, le porte-monnaie électronique est sans aucun doute le moyen le paiement le plus accepté.

Bien sûr, contrairement à la myriade de porte-monnaie électroniques "génériques" (Nanaco, Waon, Rakuten Edy), ces cartes sont principalement dédiées aux transports et offrent des fonctions exclusives : abonnements, tarifs "enfant", réservations de certains Shinkansen...

⚠️ Le seul moyen de recharger sa carte IC autrement qu'en liquide, nécessite d'être résident et de souscrire à une carte de crédit incluant une fonction IC, bénéficiant ainsi qu'un "auto charge" depuis le compte bancaire relié à la carte.

Les différentes cartes

Il faut savoir qu'à la base, chaque compagnie de transport voulant un système de paiement sans-contact concevait alors sa propre carte, qu'il était donc obligatoire d'utiliser pour circuler sur leurs réseaux. Autant vous dire que posséder une carte IC spécifique à chaque région, voire compagnie, était loin d'être pratique.

Cartes du standard IC, classées verticalement par leur région d'origine

Depuis, 10 cartes IC émanant des plus grandes compagnies de transports ont décidé d'être inter-opérables sous le même logo IC. C'est à dire que, si vous utilisez un réseau acceptant à la base la Suica ou la Icoca, vous pourrez alors utiliser votre Pasmo ou logo_nimoca-3 car toutes font partie des cartes du standard IC. Lorsqu'un réseau accepte ce type de carte, il affichera alors un peu partout (portiques, automates...) le logo IC.

Certains réseaux restent conçus à la base pour une carte IC qui leur est spécifique, et certains de ces réseaux peuvent accepter l'usage d'une carte IC. Voici des exemples :

  • Les métros et bus de Sapporo proposent la carte SAPICA qui ne fonctionne que sur leurs lignes, tout comme le monorail et bus de Naha (Okinawa) qui proposent leur propre carte OKICA, mais il est possible d'utiliser leurs transports à l'aide d'une carte IC

Pour répondre rapidement à une question beaucoup trop posée : NON, il n'y a aucune différence entre la Suica et la Pasmo donc prenez celle que vous trouvez la plus jolie. La raison étant, vous devriez l'avoir compris, que ce sont deux cartes IC inter-opérables.

Voici les rares raisons qui pourraient vous forcer à prendre une carte IC plutôt qu'une autre :

  • Pour y stocker un abonnement Commuter Pass
  • Pour y stocker des tickets de Shinkansen (Suica pour ceux de la JR East, etc)
Découpage des différentes zones compatibles avec les 10 cartes du standard IC

Comme vous pouvez le voir, l'usage d'une carte IC est loin d'être possible sur l'intégralité du territoire, mais cela couvre tout de même les plus grandes métropoles.

Bien qu'il soit concrètement difficile de le faire, sachez qu'il est impossible de "traverser" deux zones différentes. Par exemple, si vous êtes aventureux et voulez aller d'Osaka à Hiroshima en n'utilisant que des trains locaux sans réservation et à l'aide d'une carte IC, cela sera impossible et le guichet de sortie vous bloquera.

Acheter une carte

Les cartes IC sont en vente dans des stations de transport (train, métro, monorail) et à certains points d'info touristiques (pour les cartes destinées aux touristes). Pour les trams et bus, il faudra peut-être aller obligatoirement à l'arrêt le plus grand du réseau (gare multimodale, terminus...). L'achat se faisant en moins d'une minute à n'importe quel aéroport, puis dans toutes les stations des grandes métropoles, il est donc complètement inutile d'acheter à l'avance une carte IC dans votre pays d'origine, à moins que vous n'aimiez payer plus cher pour rien.

Chaque carte IC étant la carte "principale" d'un réseau de transports, c'est cette carte que vous obtiendrez en allant aux machines de billetterie de ce réseau. En allant par exemple dans une station tokyometro Tokyo Metro ou toei Toei, vous ne pourrez donc obtenir qu'une carte Pasmo, alors que vous aurez une carte Suica au sein d'une station JR East.

A l'heure actuelle, les automates proposent quasi tous au moins une interface en anglais, et certains proposent même le français. Il faudra payer un montant minimum pour obtenir une carte, généralement 1.000¥ ou 2.000¥, dont 500¥ seront considérés comme étant une caution. Vous aurez donc déjà 500¥ ou 1.500¥ d'utilisables sur votre carte.

Si vous voulez acheter une carte IC pour un enfant de 6 à 11 ans inclus, c'est possible en allant à un comptoir avec du personnel. Il suffira d'un passeport comme preuve de leur âge pour délivrer la carte IC en mode "tarification enfant", c'est à dire tout à moitié prix.

Si vous êtes résident au Japon et disposez d'un numéro de téléphone, vous pouvez bénéficier d'une "Registered Card". Il vous suffira d'aller à un automate et d'acheter une carte (ou insérer votre carte actuelle) puis de choisir l'option "Registered". Il vous faudra alors renseigner par exemple votre nom, genre, date de naissance, numéro de téléphone... En cas de perte de votre carte, il vous sera alors possible de la rééditer en récupérant le montant qu'il y avait dessus.

⚠️ Votre carte étant devenue personnelle, il vous est formellement interdit de la prêter à quelqu'un d'autre. En cas de contrôle d'identité, il est fréquent de se faire vérifier le contenu de son portefeuille, et avoir sur soi une carte ne vous appartenant pas pourrait alors avoir de lourdes conséquences.
Nouvelles cartes IC à courte durée de validité

Sachez qu'il existe désormais des cartes IC spécialement conçues pour les touristes, comme la "PASMO Passport" ou la "Welcome SUICA", avec les caractéristiques suivantes par rapport aux cartes habituelles :

  • Aucune caution lors de l'achat (prix d'achat = argent disponible sur la carte)
  • Aucun remboursement de l'argent restant sur la carte
  • Utilisable uniquement pendant 28 jours suivant leur achat
  • Réductions dans des lieux touristiques sur présentation de la carte (PASMO Passport)
  • Un look différent !

Charger une carte

Une carte IC se charge toujours en espèces, à une machine de billetterie automatique ou dans certains distributeurs de billets comme ceux de Seven Bank. Bien sûr, si vous utilisez une carte IC, vous pouvez la recharger sur n'importe quel réseau de transport qui accepte ce type de carte.

Automate de "Fare adjustment" situé en face des portiques

Au moment de sortir d'un transport, si le montant du trajet calculé est supérieur à l'argent qu'il vous reste sur votre carte IC et que le portique refuse de vous laisser sortir, pas d'inquiétude : vous pourrez toujours recharger votre carte IC à l'aide de petits automates appelés "Fare adjustement" qui sont placés juste avant les portiques de sortie.

Utiliser une carte

L'utilisation d'une carte IC est très simple : il suffit de l'approcher un court moment d'un lecteur pour valider l'entrée/sortie d'un transport ou bien un paiement sans-contact. Généralement, le lecteur ou le portique affichera sur un écran le montant prélevé ainsi que le montant restant sur la carte.


🎫 Tickets à l'avance

Lorsque l'on ne peut ou veut pas utiliser de carte IC, ou que l'achat d'un ticket est nécessaire pour un train spécial (Limited Express, Shinkansen...), on peut généralement le faire à l'avance. "Généralement", car certaines petites lignes n'offrent pas cette possibilité sur toutes leurs stations - mais nous y viendrons plus tard.

Tickets au tarif kilométrique

La tarification à la distance étant le système le plus utilisé, les tickets que l'on achète ont un prix déterminé selon la distance en kilomètres du trajet désiré.

Exemples de tickets de petit format (désolé, mon doigt empiétait sur le troisième)

Un bon nombre de réseaux de métro, monorail, et parfois des lignes de train, utilisent de petits tickets comme présentés sur l'image ci-dessus. Bien qu'ils soient en majorité magnétique, certains s'utilisent à l'aide d'un code QR, comme le ticket tout à droite utilisé sur le monorail Yui Rail situé à Okinawa.

Rangée d'automates, surmontés de la carte des tarifs
Utilisation d'un automate d'achat de ticket ou de recharge de carte IC

Il suffit d'aller à un automate pour acheter un ticket, souvent en indiquant la gare de destination. Si la machine ne répond pas lors de la sélection d'un ticket, c'est qu'il faut d'abord insérer de l'argent avant de faire sa sélection. Certains automates permettent de payer avec une carte IC plutôt qu'en espèces, mais ce n'est pas systématique.

Automates ne délivrant que des tickets selon un tarif

Pour certaines petites compagnies ou petites lignes, il se peut que les automates soient plus rudimentaires et ne proposent qu'une vente de tickets selon le tarif désiré. Il faut alors consulter un grand panneau situé au-dessus de ces machines, trouver la station où l'on veut aller, et il sera alors indiqué le prix du trajet jusqu'à cette dernière.

Tickets origine-destination

Lorsque vous voudriez emprunter autre chose qu'un transport du quotidien, il y a de fortes chances qu'il faille payer un supplément "Limited Express", voire même que vous deviez réserver une place spécifique. Pour le cas du Shinkansen, on parlera même de supplément "Super Express".

Exemples de trains Limited Express

Dans le cas d'un train 🚄 Limited Express (ceux nécessitant une surcharge tarifaire), il se peut que vous ayez le choix suivant :

  • Utiliser une carte IC pour payer les frais de base, et acheter un ticket pour la surchage "Limited Express"
  • Payer les deux tarifs sous la forme de ticket(s)

Cependant, les Limited Express étant des trains pouvant aller sur de longues distances, il y a de fortes chances que les cartes IC ne soient pas systématiquement utilisables. Je vous conseillerai donc dans tous les cas d'emprunter des Limited Express à l'aide de tickets.

Ticket de "frais de base" à gauche, ticket "Limited Express" à droite

Sur l'exemple ci-dessus, un même trajet en Limited Express depuis Hakata vers Takeo-Onsen a été représenté par deux tickets : les frais de base, puis la surcharge Limited Express.

Parlons ensuite d'une spécificité des Limited Express (et des Shinkansen) : le fait de payer une place "réservée" ou non. Voici les différences fondamentales entre les deux tarifs :

  • Tarif "Reserved" : une place attribuée, pour un train à un horaire précis
  • Tarif "Non-Reserved" : pas de place attribuée, pour n'importe quel train dans une même journée

La plupart de ces trains sont donc composés de voitures "Reserved" (si vous avez une place attribuée) et de voitures "Non-Reserved" (si ce n'est pas le cas). Certains trains proposent également des voitures plus confortables que d'habitude ("Green Car" chez JR, "Super Seat" chez Nankai), qui nécessiteront une surcharge supplémentaire. Il arrive cependant que certains trains, destinés au tourisme ou plus haut-de-gamme que d'habitude, ne soient composés que de voitures "Reserved".

A savoir que le tarif "Reserved" est souvent plus élevé de quelques euros que le tarif "Non-Reserved". Ce dernier vous permettra non seulement donc d'économiser un peu, mais aussi et surtout d'être libre sur l'horaire du train que vous voudriez prendre ! Fini le stress de rater son train.

⚠️ Lors de la montée dans un train avec un ticket Non-Reserved, faites attention à vous assoir dans les voitures réservées à ce tarif, et à ne pas non plus emprunter un train spécial qui nécessite un tarif Reserved voire une surcharge.
Quelques trajets en Limited Express qui ne nécessitent qu'un ticket

Selon les compagnies et les lignes, l'achat des tickets Limited Express peut-être différent. JR East vous donnera parfois un ticket "frais de base" puis un ticket "Limited Express", et parfois un seul et même ticket représentant les deux tarifs. Kintetsu, pour sa part, vous permet d'acheter en ligne la surcharge Limited Express incluant ou non une place dédiée, représentée par un simple e-mail de confirmation, et il faudra acheter séparément un ticket tarifaire de base en gare (ou utiliser une carte IC si possible) afin de payer l'intégralté du coût du trajet et de pouvoir accéder au quai.

Automates de réservation sur le quai

Il arrive que certaines compagnies, comme la Nankai, proposent directement sur leurs quais des automates pour réserver au dernier moment un siège sur leurs trains ayant des voitures "Reserved". Si vous avez oublié de le faire à l'avance, ou si vous voulez soudainement emprunter un Limited Express dans un siège plus confortable, ça peut être très pratique.

Train local d'Iseshi à Taki, puis Limited Express de Taki à Kii-Katsuura

Si votre trajet se compose d'abord d'un 🚃 train local, puis d'un train 🚄 Limited Express, il sera alors composé de cette manière : un ticket représentant les frais de base pour les deux trains, et un ticket représentant juste la surcharge Limited Express pour le second train. Comme toujours, il faudra insérer les deux tickets en même temps dans le portique de la première gare du trajet, même si vous emprunterez le Limited Express après un changement.

Trajet de Shirahama à Hakata, en changeant à Shin-Osaka

Même histoire si vous empruntez un 🚄 Limited Express suivi d'un 🚅 Shinkansen : vous aurez tout d'abord un ticket pour les frais de base des deux trains, puis un ticket chacun représentant la surcharge tarifaire du Limited Express puis du Shinkansen.

Exemples de trains Shinkansen

Pour ce qui est du 🚅 Shinkansen, les conditions sont très proches de celles des Limited Express : sièges "Reserved" ou "Non-Reserved", voitures et tarifs spéciaux "Green Gar" voire "Gran Class" sur certains trains, etc.

Ticket de "frais de base" à gauche, ticket "Super Express" réservé à droite

Les tickets de Shinkansen sont exclusivement divisés en deux tickets. Si vous êtes résident au Japon et que vous avez pu activer un service spécial proposé par votre compagnie JR pour relier une carte IC à un compte en ligne, vous aurez la chance de pouvoir stocker ces billets de façon dématérialisée sur votre carte IC.

Comme pour un Limited Express, vous pourrez faire le choix d'utiliser des tickets "Non-Reserved" pour être flexibles, mais certains Shinkansen ne proposent pas ce tarif et la réservation d'une place attribuée y est obligatoire :

  • Tohoku/Hokkaido/Akita Shinkansen : services Hayabusa, Hayate, Komachi
  • Hokuriku Shinkansen : service Kagayaki

Pour les tickets Limited Express ou Shinkansen, il existe des automates dédiés à l'achat de ces tickets mais leur présence n'est pas systématique en gare. Dans le cas contraire, allez à un comptoir. Certains automates permettent de payer les tickets par carte de crédit.

Tickets de ferry

Automate de ferry et exemple de ticket

Bien que l'on ne prenne pas forcément le ferry tous les jours, son achat peut s'apparenter beaucoup à celui d'un ticket de train. En plus des guichets, vous pourrez parfois trouver des automates pour acheter un ticket aller ou aller-retour, et certains acceptent même le paiement par carte IC.

Réservation en ligne

Certaines compagnies permettent de réserver et de payer des tickets en ligne, pour des trains 🚄 Limited Express ou des 🚅 Shinkansen. Il faudra alors en général aller retirer ses tickets en gare, ce qui est le cas pour les compagnies JR par exemple, mais ce n'est pas systématique, comme la kintetesu Kintetsu où un e-mail de confirmation suffit. Il n'est pas non plus possible de retirer des tickets achetés en ligne à toutes les gares, et lors qu'il s'agit de la JR, il faut vérifier au préalable si une gare permet de retirer les billets d'une certaine JR régionale (par exemple, pouvoir ou non retirer les tickets achetés sur le site JR West dans une gare JR Shikoku). J'ai déjà eu à courir à travers toute la gare Tokyo car je devais retirer mes tickets au comptoir JR West et non au comptoir JR East, donc faites vraiment attention à ce point là ! Les automates JR utiliseront tout simplement votre carte de paiement pour vous délivrer les tickets achetés avec.

Lors de la sélection de vos gares de départ ou d'arrivée, faites attention aux homonymes de gares qui sont de villes ou de préfectures différentes. Pour mieux y comprendre aux noms des stations, je vous renvoie à l'article précédent concernant les transports japonais.

Voici un récapitulatif de la réservation de tickets en ligne pour les compagnies JR :

  • JR East : Probablement l'un des premiers à fournir ce service en anglais en ligne, ce qui donne une réservation poussive sur un site immonde qui est tout sauf ergonomique. Entre autres, il y a obligation de dire à quel guichet et à quelle date l'on souhaite récupérer son ticket, ce qui est complètement ahurissant. Il faut passer par ce site pour réserver des trains JR Hokkaido. Réservez ici.
  • JR West : Service simple et efficace. Son avantage est de permettre la réservation de la plupart des trains JR Shikoku et JR Central (qui n'ont pas de site de réservation dédié) ainsi que de certains trains de JR Kyushu. Attention cependant, les tickets ne peuvent être retirés dans toutes les gares des autres compagnies, donc vérifiez au préalable la gare dans laquelle vous pourrez le faire. Réservez ici. Achetez des pass ici.
  • JR Central : Ne propose que la réservation de tickets pour la ligne Tokaido-Sanyo Shinkansen. Pour leurs autres trains réservables, utilisez le site de JR West. Réservez ici.
  • JR Kyushu : Site ergonomique et efficace, proposant de facto un tarif réduit sur les trajets les plus communs. On peut aussi avoir un tarif encore plus réduit en réservant 3 jours avant le départ. Réservez ici.
⚠️ Il n'est pas rare que certains sites de réservation ferment pendant la nuit, parfois même dès 23h. Ne tardez donc pas à faire vos réservations ! Aussi, il ne faudra jamais utiliser le bouton "retour" de votre navigateur, au risque de tout casser.

🎫 Passes

Exemple de pass chez Osaka Metro

En tant que touriste, vous avez le droit à des tickets à tarif réduit, ou à des passes vous donnant parfois accès à une rentabilité incroyable, comme avec le fameux Japan Rail Pass (ou JR Pass). Cela implique donc que la grande proportion de ces réductions ne soient accessibles qu'aux touristes utilisant un visa court-terme de 90 jours. Impossible alors d'y avoir accès avec un visa de Permis Vacances-Travail, par exemple.

De par la multitude de compagnies privées existant dans les grandes métropoles, certaines font l'effort de proposer des passes couvrant plus d'une compagnie.

À Tokyo par exemple, le Tokyo Subway Ticket vous laisse emprunter les lignes tokyometro Tokyo Metro et toei Toei à volonté pendant 1 à 3 jours. (Mais n'oubliez pas que ça n'inclut pas les lignes JR East, comme la fameuse Yamanote !)

Pour ce qui est du Kansai, le Kansai Thru Pass vous permet de visiter à volonté Osaka, Kobe, Kyoto, Nara, Wakayama en n'utilisant que des compagnies privées locales (hors JR West donc).

Il arrive aussi de voir des passes communs qui peuvent être rapidement rentables. Entre autres, Osaka Metro propose le 1-Day Pass à 800¥ pour parcourir son réseau à volonté pendant une journée, mais le prix de ce dernier descend à 600¥ chaque week-end et jour férié !

Commuter Pass

Bien que ça ne s'applique pas généralement aux touristes, il existe un abonnement nommé "Commuter Pass". Pour une durée d'un mois ou plus, il permet de définir une gare de départ et d'arrivée (maison-travail, maison-école, ou vers votre quartier préféré) et d'en payer à l'avance à eu près l'équivalent d'un aller-retour par jour, avec parfois une petite ristourne (les étudiants ayant droit à une réduction supplémentaire).

Aussi, l'avantage est de pouvoir descendre à n'importe quelle station sur le chemin entre la gare de départ et d'arrivée, et ce sans frais supplémentaires. Cet abonnement s'achète soit sur des automates le proposant (mais ils sont rares), soit en guichet, et il se charge directement sur une carte IC.

JR Pass

Le fameux JR Pass, dans sa version nationale ou régionale, est souvent d'une grande aide pour les touristes voulant circuler librement et surtout à faible coût. Les trains à grande vitesse, reliant autant des métropoles que des villes moyennes, sont tous opérés par des compagnies du groupe JR. Ce dernier propose ainsi l'accès à volonté (hors services les plus rapides, trains de luxe, etc) aux 🚅 Shinkansen et aux 🚃 trains classiques en échange d'un paiement à l'avance pour une période donnée : 7 jours, 14 jours, etc.

Cependant, n'allez pas croire que ce pass suffira à tous vos déplacements du quotidien dans une même ville, au contraire : à Tokyo, se limiter aux lignes JR est très peu pratique voire empêche d'accéder à certains quartiers d'intérêt. Considérez dès le début qu'il vous faudra jongler entre plusieurs compagnies de train/métro/bus pour voyager dans une même ville, ou pour visiter des villes alentour qui ne sont pas desservis par la JR.

La rentabilité du JR Pass national peut très vite se calculer : bien qu'il coûte ~246€ pour 7 jours de validité, si vous empruntez beaucoup le Shinkansen, vous pourrez énormément économiser. Un billet de Tokyo à Osaka coûte dans les 122€, puis un aller simple Osaka-Hiroshima coûte ~88€, cumuler plusieurs voyages ou faire un aller-retour vous permettra déjà d'être largement rentable.

Vous pouvez aussi être malin sur sa durée de validité, et faire en sorte qu'il couvre les jours où vous utiliserez le Shinkansen, et pas ceux où vous restez sur place : si vous commencez par 3 jours à Tokyo, avant d'aller vers Osaka pour visiter ses alentours, demandez à ce que votre JR Pass soit valable à partir du jour où vous quitterez la ville en Shinkansen. (lors de l'échange du coupon "JR Pass" au guichet, on vous demandera systématiquement la date d'activation voulue)

⚠️ La montée dans un Limited Express ou un Shinkansen à réservation obligatoire vous demandera bien sûr de réserver une place à l'avance à l'aide de votre JR Pass. Si le train ou le service voulu n'est pas compris dans l'offre "gratuite" du JR Pass, vous devrez alors payer un supplément.

Seishun 18

Le groupe JR propose un pass assez spécial appelé le Seishun 18. Mis en vente uniquement pendant certaines périodes de l'année, pour n'être utilisable également que pendant des périodes définies, il permet d'emprunter à volonté uniquement les trains ordinaires (Local, Express...) et le ferry vers Miyajima (Hiroshima).

Il faut donc avoir du temps devant soi si l'on prévoit d'aller loin ! Mais l'avantage est que le pass, qui coûte dans les ~100€ est en fait composé de 5 "coupons" qui peuvent être utilisés séparément, et 1 coupon représente une journée de trains locaux JR à volonté. Vous pouvez donc soit garder pour vous les 5 coupons et avoir 5 journées de voyage, consécutifs ou non, soit partager les coupons avec des amis et voyager ensemble au même moment. Par exemple, à 5 personnes, tout le monde bénéficie alors d'une journée de voyage illimité qui revient alors à ~20€.


🚪 Portiques

Entrée d'une gare

Sur les lignes et/ou stations de taille suffisante, l'entrée et la sortie sur un réseau de transport nécessite de passer à travers des portiques (ou devant la cabine située sur le côté où se trouve du personnel, pour les billets spéciaux ou en cas de soucis). Comme quasiment partout dans le monde, certains portiques ont un sens spécifique et d’autres n'acceptent pas les tickets.

Portique acceptant les cartes IC et les tickets

Voyons tout d'abord le portique le plus commun, acceptant des tickets et des cartes IC.

Pour rentrer ou sortir du réseau :

  • Avec une carte IC : approchez brièvement votre carte sur la partie bleutée du portique
  • Avec un ticket ou un pass : insérez-le, face imprimée vers le haut, dans la fente prévue aux tickets
  • Avec plusieurs tickets (Limited Express, Shinkansen...) : empilez-les puis insérez-les d'un coup dans la fente, car le portique saura les séparer pour les lire un à un
Panneau expliquant le transfert d'une ligne à une autre avec des tickets

Lorsque vous utiliserez un portique de transfert d'un réseau à un autre (donc d'une compagnie à une autre), il vous faudra réfléchir un peu. Voici les différents cas :

  • Si vous avez utilisé une carte IC pour le début de votre trajet, et que vous voulez continuer à vous en servir : tapez votre carte IC comme d'habitude sur le portique
  • Si vous avez utilisé une carte IC, mais que vous avez un ticket pour la suite du trajet : tapez d'abord votre carte IC sur le portique, puis insérez rapidement votre ticket
  • Si vous avez utilisé un ticket, mais que vous allez désormais utiliser votre carte IC : insérez d'abord votre ticket, puis tapez peu après votre carte IC sur le portique
  • Si vous avez utilisé un ticket, et allez en utiliser un autre : empilez vos tickets les uns sur les autres, face imprimée vers le haut, et insérez-les dans le portique

Vu qu'il existe des réseaux qui n'acceptent pas la carte IC, ou qui nécessitent une carte IC spécifique, faites attention avant d'effectuer un transfert car il vous faudra alors acheter un ticket.

Dans le cas où vous aviez deux tickets (Shinkansen, Limited Express) pour rentrer ou sortir, il vous faudra également les empiler, toujours face imprimée vers le haut.

Deux portiques moins communs

Il existe d'autres portiques, comme celui sur la photo de gauche n'acceptant que des tickets, et celui de droite prévu pour transférer du Shinkansen vers une ligne JR locale. Pour le dernier cas, comme indiqué sur le portique, vous pourrez avoir à empiler vos deux tickets de Shinkansen et votre ticket pour emprunter le train JR.

Si vous utilisez un pass de réduction qui n'est pas utilisable comme un ticket, ou si une station n'a pas de portique automatique, il vous faudra présenter votre ticket ou pass à l'employé situé à l'entrée du quai.

⚠️ Rappel qu'il vous faudra garder vos tickets en bon état pour terminer votre voyage ! Ne vous amusez pas à les plier ou à les perdre...

👨‍✈️ Tickets à bord ("one-man")

Lorsqu'il n'est pas possible d'acheter un ticket avant d'emprunter un transport ou avant d'en descendre, ou lorsqu'il est impossible d'utiliser une carte IC, il faudra alors payer à bord. Cette situation, bien que pouvant être très commune à travers le pays, n'est que trop rarement expliquée.

Train, tram et bus opérés par un conducteur unique

Lorsqu'un moyen de transport n'est opéré que par un seul conducteur, on dit que c'est un transport "one-man". Dans le cas de petits réseaux de bus, tram ou trains qui n'acceptent pas la carte IC, ou qui n'ont pas d'automates et de portiques à toutes leurs stations, ce nom peut sous-entendre que que c'est au conducteur que l'on paie le trajet. Pour les trains, on ne paiera au conducteur que si la station où l'on monte et/ou celle où l'on descend ne sont pas équipés en automates ou en personnel pour contrôler les tickets. Les explications qui suivent s'appliquent dans ce cas là, en excluant les réseaux appliquant une tarification unique bien sûr.

Poste de conduite d'un train "one-man" et distributeur de ticket

Pour ce qui est des trains "one-man", il faudra rentrer à la porte arrière de la première voiture (celle tout à l'avant du train). Si vous n'êtes pas déjà en possession d'un ticket tarifaire ou origine-destination, ou si votre gare de destination ne possède ni portique automatique ni personnel, alors il vous faudra tirer un ticket numéroté au distributeur présent devant la porte. Dans le cas contraire, il vous faudra juste présenter votre ticket déjà acheté au chauffeur lors de la descente du train (à moins que la gare de destination ne soit équipée en automate ou en personnel, dans ce cas là le chauffeur ne s'occupe pas de la billetterie).

Une particularité à garder en tête si vous transférez d'une compagnie vers une autre, alors que vous venez de descendre d'un train one-man (sans avoir de ticket, et sans traverser de portiques, donc). Une fois monté dans le train de l'autre compagnie, s'il n'est pas one-man, un contrôleur passera demander à chaque passager s'ils ont besoin d'acheter un billet à bord : il vous faudra alors dire votre gare d'arrivée.

Certains trains nécessitent d'appuyer sur des boutons pour ouvrir et fermer les portes

Pour ce qui est des bus/tram, si vous ne pouvez ou ne voulez pas utiliser de carte IC pour payer le trajet, il faudra systématiquement tirer un ticket numéroté au distributeur présent près de la porte.

Exemples de tickets numérotés de bus

Sur le ticket sera inscrit un numéro qui vous permettra de connaître le tarif de votre voyage. Lorsqu'un bus/tram débute sa route, il commence soit au numéro 1, soit il ne distribuera pas de tickets (la première case de son écran tarifaire correspond donc à ceux n'ayant pas eu de ticket en montant dans le bus). Pour les trains, les numéros sont associés à des gares, le numéro de votre ticket correspondra donc à la gare à laquelle vous êtes monté dans le train.

Les écrans indiquant les tarifs par numéro de ticket

Lorsque la station suivante est celle où vous voudriez descendre, il est alors temps de consulter l'écran situé à côté du chauffer et de chercher le prix correspondant au numéro inscrit sur votre ticket numéroté. Dans le cas d'un train, si vous devez faire un changement pour continuer votre trajet et que vous allez également monter dans un train one-man, alors gardez votre ticket.

Exemples d'écrans tarifaires de trains et de bus

Une fois que le bus/tram/train s'arrête à votre arrêt, dirigez-vous vers le chauffeur. Une machine à ses côtés permet de faire le change de pièces de 100¥/500¥ ou de billets de 1.000¥. Une fois l'appoint fait, versez à la fois vos pièces et votre petit ticket dans le réceptacle prévu à cet effet.

Utilisation de la machine pour payer son trajet

Crédits

  • Logo "IC" et logo Toica : Site officiel du centre Asty Shizuoka
  • Logo et recto de la carte Pasmo : Site officiel Pasmo
  • Logo Icoca : Site officiel Icoca
  • Logo Suica : Goo16 (Wikipédia JP)
  • Logo Sugoca : PDF de JR Kyushu
  • Logo Kitaca : PDF de JR Hokkaido
  • Logo Monaca : PDF de Linimo
  • Logo PiTaPa : Site officiel PiTaPa
  • Logo Nimoca : Site officiel Nimoca
  • Logo Hayakaken : Site officiel Hayakaken for business
  • Recto des cartes Suica, Toica, Icoca, Sugoca, Kitaca, Manaca, PiTaPa, Nimoca, Hayakaken : Site des transports municipaux de Kyoto
  • Recto de la carte Welcome Suica : site officiel JR East
  • Recto de la carte PASMO Passport : site officiel Tokyo Metro
  • Logo Nankai : Wikimedia Commons

Tout le reste : photos personnelles sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0

Mises à jour

  • 13/09/2020 : rectification d'une information sur les transports de Naha (Okinawa) depuis leur acceptation des cartes IC à partir du 10 mars 2020
  • 08/09/2020 : ajout de détails sur l'édition de billet à bord lors d'une correspondance entre deux compagnies et en provenant d'un train one-man